Escape game « Les Arts divinatoires de Nostradamus » au Musée des Mystères

Résolvez le mystère des arts divinatoires du célèbre Nostradamus grâce à l’escape game proposé par Le Musée des Mystères !

Présentation du Musée des Mystères

Le Musée des Mystères, ou Mysteum pour les intimes, a ouvert ses portes à Marmande, dans le Lot-Et-Garonne, en 2018. Projet conçu, développé et porté par un passionné, il propose diverses enquêtes d’une heure en intérieur comme en extérieur, pour différents niveaux d’âge. Ainsi, début 2019, il compte déjà quatre aventures : Les Arts divinatoires de Nostradamus, La Conférence fantastique du Pr. Van Helsing et Les Fabuleux Coffres des enfants Darling en intérieur, ainsi que Le Point Nemo en extérieur.

Parmi ces aventures, nous avons opté pour Les Arts divinatoires de Nostradamus. Afin de respecter le mystère et de ne pas risquer de dévoiler quoi que ce soit ou de présenter trop maladroitement ce jeu d’évasion, voici sa description sur le site du Mysteum : « Le Musée vous présente son exposition temporaire sur les Arts Divinatoires. Découvrez les secrets de la cartomancie, des nombres et autres moyens de deviner l’avenir. Vous aurez d’ailleurs peut-être l’exclusivité de découvrir en avant-première la dernière trouvaille des mystéologues : un artefact légendaire qui donnerait enfin la réponse sur la source des savoirs de Nostradamus, grande figure mystique du Lot-Et-Garonne… Fouille : 25% Manipulation : 35% Réflexion 40% – de 2 à 6 joueurs. »

crazy_platypus_escape-game-les-arts-divinatoires-de-nostradamus-du-musee-des-mysteres (2)

Crazy Critique de l’escape game « Les Arts divinatoires de Nostradamus »

Crazy Platypus (Platypus femelle adulte) : Une bonne enquête, qui fait chauffer les neurones et nécessite un véritable travail d’équipe et les compétences de chacun pour résoudre le mystère. S’il convient de venir à l’heure, inutile d’arriver trop tôt (même si vous êtes comme votre Crazy Platypus et aimez anticiper pour prévoir les éventuels problèmes sur la route, le temps de stationnement, etc.) car le hall sert à la fois à l’entrée et au débrief de sortie, donc s’il y a un groupe avant, vous attendrez dehors (comme cela a été notre cas), ce qui n’est pas forcément agréable selon la météo (il y a néanmoins un café juste à côté au besoin en attendant). Second petit bémol : lorsque pour le briefing on est assis sous la climatisation et qu’elle fonctionne, on entend mal les explications de départ. Voilà pour les deux petites choses un peu chafouines du début. Au-delà de cela, le décor du hall est riche et recherché, bric-à-brac steampunk pleins d’objets aux nombreuses références de science-fiction et geeks, qu’elles soient littéraires et/ou cinématographiques, une ambiance donc parfaitement immersive avant même de commencer l’aventure.

Les Arts divinatoires de Nostradamus propose un escape game très axé sur la réflexion, avec un décor plus dépouillé que le hall d’accueil, et ainsi parfaitement adapté à l’aventure. Aucun spoil ici bien sûr, mais il convient de trouver directement comment débuter la résolution du mystère, sans quoi ce sont 10 minutes qui sont perdues dès le départ, ce qui peut être un peu frustrant. Le Conservateur du Musée des Mystères est bien entendu présent – joignable par talkie-walkie – et vient en aide pour guider au besoin. Une fois l’aventure lancée, plusieurs axes peuvent être étudiés simultanément, ce qui est agréable puisque chacun peut avancer, tout en travaillant toujours en équipe bien entendu.

Le mystère a été intéressant à résoudre, même s’il n’est pas évident. Nous avons passé un excellent moment de fouilles et de résolutions d’énigmes tous les cinq. Mon bémol durant l’heure d’escape game est le manque de luminosité pour qui, comme moi, est myope – et astigmate – (mais ça marche aussi pour les hypermétropes ou les presbytes hein, soyez pas jaloux) comme une taupe – ou un ornithorynque -. S’il est normal en escape game de mettre une ambiance tamisée ou sombre, le fait qu’il n’y ait pas de lampe torche pour chacun et que les alternatives éclairent vraiment peu – et que, pas de bol, les piles de l’une des lampes aient lâché pendant l’épreuve, ce qui arrive – a clairement été problématique pour moi en fin d’aventure, je commençais progressivement à vraiment avoir toujours plus du mal à lire et voir les choses nécessaires à force de forcer sur les yeux face au manque de luminosité constant. Je précise que pour les quatre autres membres de la Crazy Family qui n’ont pas de problèmes de vue, il n’y a eu aucun souci de ce côté-là. Et au-delà de cela, l’aventure s’est très bien passée.

Les Arts divinatoires de Nostradamus est vraiment une aventure où il convient de réfléchir et mettre en commun le fruit de ces réflexions individuelles. Les 10 minutes perdues au début pour réussir à vraiment lancer l’enquête ont été d’autant plus frustrantes qu’elles nous ont manqué à la fin. Cependant, le tenancier nous a laissé les 3 minutes qui nous manquaient pour « finaliser la manipulation » (je n’en dirai pas davantage pour ne rien divulguer de l’intrigue). Ainsi, c’est en 63 minutes que nous avons « réussi-mais-pas-exactement-dans-le-temps-imparti » à résoudre ce mystère. Nous laisser le temps de conclure (certes parce que nous étions sur la fin en ayant résolu ce qui devait l’être, et en nous ayant aidé quand le besoin s’en faisait vraiment sentir) plutôt que de nous faire sortir pile à 60 minutes était vraiment super, car cela nous a permis, à défaut de le faire en moins de 60 minutes, de vraiment avoir le sentiment de finir l’aventure, ce qui est très appréciable pour les petits… comme pour les grands ! 😉

Point ici d’escape game « de chaîne » avec écrans ou autre, nous sommes sur la conception et la réalisation artisanale (adjectif qui, chez moi, est un véritable compliment) d’un passionné qui suit individuellement un groupe de joueurs à la fois, les accompagnant avant, pendant et après l’épreuve. Et concluant l’aventure sur une photo de groupe avec les nombreux costumes et accessoires à disposition, pour un super souvenir d’une chouette aventure !

Crazy Chéri (Platypus mâle adulte) : Un très bon escape game, avec un décor qui induit le mystère voulu par le scénario. Les énigmes sont bien pensées et bien mises en scène. La coordination d’équipe est de rigueur. Un très bon moment en famille, que je recommande.

Numéro 1 (Mini Platypus mâle de 17 ans) : J’ai trouvé ça très bien, par rapport à l’ambiance et les énigmes, qui sont assez difficiles pour la plupart. Le tenancier est très gentil. Il nous aide si on a besoin, et nous laisse finir si on est tout à la fin.

Numéro 2 (Mini Platypus femelle de 14 ans) : C’était très bien et mystérieux. L’ambiance était très bonne, et les énigmes font réfléchir. Il faut vraiment travailler en équipe pour réussir. Le monsieur est très gentil.

Numéro 3 (Mini Platypus femelle de pile 12 ans le jour J) : J’ai beaucoup aimé car l’ambiance était sympathique ! C’était divertissant. Ça fait réfléchir. Le tenancier était très sympathique. J’aimerais bien faire ses autres escape games.

crazy_platypus_escape-game-les-arts-divinatoires-de-nostradamus-du-musee-des-mysteres (3)

Offrez une aventure au Musée des Mystères en cadeau

Le Musée des Mystère propose des cartes cadeaux. Vous pouvez ainsi offrir une aventure à vos proches. C’est d’ailleurs ainsi que nous avons eu le plaisir de le découvrir, à l’occasion de cette super idée de cadeau pour mon Crazyversaire, qui a été utilisé le jour de l’anniversaire de Numéro 3 pour passer cet excellent moment en famille. Merciiiii Eliiiiise & Lolooooo !!! ❤

 

Escape game
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s