[Livre] Le Livre du voyage, de Bernard Werber

Les livres nous permettent de voyager dans des aventures, des époques, des mondes différents. Le Livre du voyage nous emmène, virevoltants, dans un voyage intérieur…

Le pitch du Livre du voyage

Le Livre du voyage n’est pas un ouvrage comme les autres. Ça non. « Je suis un livre et je suis vivant » nous prévient-il dès sa première phrase. Un livre qui s’adresse au lecteur en le tutoyant, et qui va l’emmener avec lui dans un voyage à travers les lieux, le temps, de l’infiniment petit à l’infiniment grand et, à travers ce voyage, à travers l’Humain avec son joli H majuscule, comme à travers l’humain qui le lit. Avec un petit h. Le lecteur. Vous.

L’auteur, Bernard Werber, présente ainsi l’ouvrage sur sa bio : « 1997 Publication du Livre du voyage après des recherches sur la psychanalyse, et l’auto hypnose. Le livre du voyage est là encore une expérience étant donné qu’il utilise une structure à la Petit prince de Saint Exupéry, mais au lieu de mettre en scène un personnage fictif, je place directement le lecteur au centre du récit. »

(Très modeste) Crazy Critique du Livre du voyage

Le Livre du voyage est une Invitation au voyage porteuse d’une petite touche baudelairienne, non pas dans son Spleen, mais dans son Idéal. Dans notre idéal. Le voyage est ici métaphorique, il n’est pas tant géographique qu’intérieur.

Il est des livres qui marquent dans la vie, à tel point que l’on souhaite y revenir plus tard. Dans ma vie, Le Livre du voyage compte parmi ceux-là. Je l’ai lu pour la première fois à 21 ans. Et je m’en souviens encore. Je me revois dans la baignoire blanche de mon appartement d’étudiante-maman-solo du quartier Saint Michel, me laissant porter par les mots. Je me revois en parler avec un enthousiasme exalté frisant l’hystérie à mes amis. Je me revois, non pas avoir été portée dans un monde imaginaire extérieur, mais d’avoir plongé, avec ce livre, dans mon monde imaginaire intérieur. Et en rester estomaquée.

Le Livre du voyage ne se distingue pas par sa longueur, somme toute assez courte, mais par sa profondeur, aussi abyssale que notre être. Il invite à un retour sur soi. Sur ce qui est beau en soi. À une pause bienfaisante. Pour ne pas dire réparatrice et salvatrice. Oui, il est des ouvrages qui nous marquent. Et que l’on ressent le besoin de rouvrir, plus tard, avec un autre regard, avec cet autre moi, qui a évolué. Le Livre du voyage était une évidence, tandis que je me cherche, que je cherche des solutions en moi pour retrouver une forme de légèreté, d’apaisement et que je me lance dans une véritable quête proustienne « À la recherche de l’imaginaire perdu ».

Oui, un livre qui m’a marquée. À tel point que quand Flow Magazine a lancé son challenge photo sur le thème des livres de voyage il y a déjà quelques mois, ce n’est pas un guide touristique que j’ai sorti. Non. Mais bien Le Livre du voyage. Car il est celui qui symbolise le plus, pour moi, le voyage. Car le voyage à l’autre bout de soi peut être aussi fondamental et nécessaire que le voyage à l’autre bout du monde. Et n’est-ce d’ailleurs pas la raison pour laquelle nous lisons ?

Oui, 17 ans après sa première lecture, j’ai ressenti le besoin de le relire. Pour d’autres raisons. Pas en jeune femme absolute-fan de Werber qui volait quelques heures entre sa rédaction de mémoire étudiant et sa maternité, ravie d’avoir trouvé un ouvrage de Werber plus court qu’à l’accoutumée et qui ainsi pouvait être dévoré entre deux obligations. Non. En femme adulte qui se sent débordée, dans tous les sens du terme, et dont l’imaginaire se noie face aux sombres tempêtes de la vie. Et qui manque cruellement. Et face à ce constat, le radeau de lecture qui est apparu comme une évidence tandis que commencent les vacances : Le Livre du voyage, sur lequel je suis tombée en bouquinerie il y a quelque temps, et que je n’ai pu résister d’acheter. Sachant que je n’aurais pas le temps de l’ouvrir tout de suite. Mais qu’importe. Il serait là, patient, prêt pour le moment venu. Pas un simple livre. Non. Plus qu’un livre. Un Livre, oui, avec un L majuscule qu’il a bien mérité puisqu’il est vivant. Une clé. Une clé ouvrant sur un chemin. Le chemin d’un voyage intérieur apaisant.

Lorsque mes vacances ont commencé, mon premier geste a donc été de tendre la main vers ma PAL, ma pile à lire, non vers les lectures récentes, mais vers cette lecture du passé. Et de tourner cette clé. Parce qu’un retour aux fondamentaux est parfois nécessaire pour repartir du bon pied sur le chemin de la vie.

Si j’y ai retrouvé ce voyage bienfaisant, ainsi que ce style mêlant philosophie, psychologie, anthropologie, histoire, astronomie, sciences, le voyage a été tout autre. Je n’ai pas construit le même refuge, je n’ai pas retrouvé le même symbole personnel. Ce qui est plutôt bon signe. Ce qui est signe d’évolution. L’évolution que prône l’ouvrage. Finalement, au fil de ces années, j’ai bien suivi le chemin qu’il invite à suivre… 😉 Je me suis sentie plus concernée par certains passages que j’avais oubliés (la guerre, le Système, etc.), qui m’avaient moins parlé à l’époque, mais aussi détendue, si ce n’est plus, qu’à sa première lecture. Encore davantage qu’après une petite séance de méditation sur appli.

Oui, c’est presque à regrets que je referme ce livre, apaisée, adoucie, sereine. Mais je sais que je pourrai de nouveau voler par l’esprit à tout moment. Juste en le rouvrant. Et qu’il est probable que je n’attende plus autant d’années pour le relire. Et voyager avec lui.

Rouvrez les portes du passé avec un ancien livre !

Comme je l’ai fait ici, je vous invite, à votre tour, lorsque le besoin s’en fait ressentir, à vous replonger dans un ouvrage qui vous a marqué par le passé. Quel qu’il soit. Pour lancer un pont bienfaisant entre votre vous d’avant, et votre vous présent. Pour faire renaître le plaisir que vous avez éprouvé alors. Ajouté au plaisir de votre regard actuel sur l’œuvre… 🙂

crazy_platypus_livre-le-livre-du-voyage-de-bernard-werber (2)

 

Crazy articles sur Bernard Werber
Lectures feel-good & smile de développement personnel & psychologie positive

2 commentaires sur « [Livre] Le Livre du voyage, de Bernard Werber »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s